Accueil > Plantes > Les plantes destinées à la permaculture

Les plantes destinées à la permaculture

vendredi 22 novembre 2019, par Louis

Créé par Bill Mollison, la permaculture a pris de l’ampleur dans le monde du jardinage autour des années 70. Passionné par les cycles naturels, cet écologiste et professeur australien a consacré son existence à l’observation des divers écosystèmes. Avec David Holmgren, il publie en 1978 ses premières recherches sur la permaculture. Alliant praticité à l’écologie, la permaculture permet de prévenir les problèmes des systèmes agricoles conventionnels. Soucieux de la planète qu’ils vont laisser à leurs enfants, de plus en plus de personnes optent pour cette méthode permanente. Dans cet article, on vous dévoile les plantes idéales pour la permaculture.

La permaculture c’est quoi ?

Provenant du mot « permanent » et « agriculture », la permaculture est une méthode de planification et d’aménagement se basant sur l’observation de la nature, les savoir-faire traditionnels et les découvertes scientifiques récentes. Elle a pour principal objectif de mettre en place un écosystème productif qui est en harmonie avec la nature et ses habitants. Suivant une éthique et des principes particuliers, la permaculture se base sur trois piliers notamment :

  • Prendre soin des gens
  • Prendre soin de la terre
  • Redistribuer les surplus générés que cela soit en production, argent ou temps.

Les principes de la permaculture

D’après le pionnier de la permaculture Bill Mollison, une culture permacole repose sur neuf principes notamment :

  • Emplacement relatif : ce principe avance que chaque élément doit être placé de manière à être en relation avec les autres.
  • Chaque élément doit remplir plusieurs fonctions : dans une culture permacole un élément doit être capable d’assurer plusieurs rôles à la fois. Par exemple une mare peut servir à la fois de stockage d’eau mais également à produire des poissons, à stocker la chaleur, à réfléchir la lumière du soleil et à fournir une protection aux canards.
  • Chaque fonction est assurée par plusieurs éléments
  • Prévoir l’efficacité énergétique : en permaculture, il est nécessaire de placer les éléments qui demandent beaucoup d’attention et d’énergie à proximité de la maison.
  • Utilisation des ressources naturelles : dans ce type de culture, on évite toutes ressources fossiles et on fait appel à des éléments issus de la nature par exemple à la place du gaz on va utiliser l’énergie solaire pour l’électricité de la maison.
  • Les cycles se déroulent intégralement sur place
  • Effet de bordure : privilégier les bordures qui bénéficient des apports de systèmes qui les composent et possèdent des caractéristiques singulières supplémentaires.
  • Utilisation et accélération des successions écologiques : ce principe vise à respecter l’évolution naturelle de la végétation pour améliorer le sol.
  • Polyculture et diversité des espèces : il permet notamment une meilleure productivité et un accroissement des synergies.

Les plantes à privilégier en permaculture

Plusieurs plantes sont adaptées à une culture permacole. C’est le cas notamment de tous les légumes verts notamment les salades, les brocolis mais également les choux et les épinards. Les poireaux, les haricots verts ainsi que les navets poussent également très bien sur ce type de culture. N’oublions pas les carottes, les pommes de terre, les petits pois qui feront des merveilles dans un jardin potager en culture permacole.

Plan du site
Copyright 2020